spacer Samedi 26 mai 2018 @ 14:01 CEST spacer [ FAQ ] [ Staff ] [ Contacts ] [ Stats ] [ Chat ] [ Nous aider ] [ Mode restreint ] [ Flux RSS  Facbook ] spacer
spacer



Recherche avancée

Anime Store
Anime Store
Animesindex
<< Hinamatsuri  :: Animes ::  Hinata no Aoshigure >>
Hinamizawa, le village maudit… (2007)
Hinamizawa, le village maudit…   TITRE ORIGINAL : Higurashi no naku koro ni
  ANNÉE DE PRODUCTION : 2006
  STUDIO : [STUDIO DEEN]
  GENRES : [ÉNIGME & POLICIER] [HORREUR]
  AUTEUR : [SEVENTH EXPANSION [RYUKISHI07]]
  VOLUMES, TYPE & DURÉE : 26 EPS 25 mins
Staff
Episodes
Musique et voix de l'animé
Paroles
Japon
Titres alternatifs
ひぐらしのなく頃に
When They Cry – Higurashi
Higurashi – Hinamizawa, le village maudit
Synopsis
L'histoire se déroule en 1983, dans un petit village du nom de Hinamizawa. Keiichi Maebara, un jeune garçon, vient de déménager, et il doit intégrer la seule école du coin, où tous les âges se croisent dans une seule et même classe… Rapidement, il va se faire de nouvelles amies : Rena, Satoko, Mion et Rika. Keiichi va également apprendre l'effrayante histoire de Hinamizawa, une histoire d'horribles meurtres liés plus ou moins au projet de barrage dans le village. Malheureusement pour lui, il semblerait que ses nouvelles amies cachent elles-mêmes un très lourd secret à ce sujet…

-GohanSSJ-
Critiques
Higurashi no naku koro ni est une série qui possède un univers inattendu et qui se révèle être terriblement efficace de par son originalité. Pour comprendre à quel point l’ambiance qui baigne l’animé est particulière, il suffit par exemple de s’imaginer dans le monde merveilleux des Bisounours (étonnant, j’en conviens). Imaginez qu’un de ces si mignons oursons vienne vers vous avec son air mielleux, une rose à la main et, tentant de vous l’offrir, trébuche et fait tomber la jolie fleur à vos pieds. Alors que vous vous abaissez avec un sourire amusé afin de ramasser le présent, vous vous rendez compte que la jolie fleur possède des aiguilles plus tranchantes que des lames de rasoir. Au moment où vous relevez vos yeux remplis d’incompréhension, vous voyez que la charmante créature dévoile un sourire et des yeux démoniaques tout en brandissant une machette dans le but de vous trancher la gorge. Higurashi, c’est ce genre d’ambiance. En résumé, un animé kawaii qui se transforme en véritable série gore.

Avouons-le, l’idée est innovante (même si ce contraste kawaii/gore fut déjà utilisé dans Elfen lied), car ici l’auteur ne fait vraiment pas dans la demi-mesure. Alors que l’on se croit au départ dans un animé gentillet, on se retrouve en l’espace d’un instant dans un univers sanglant et avec une tension omniprésente. Pour parler franchement, Higurashi est le seul animé à avoir réussi à me donner de réelles sueurs froides avec ses quatre premiers épisodes.

Il faut savoir d’ailleurs que la série se compose en plusieurs minihistoires. La première étant de loin la meilleure à mon goût, en raison de la surprise qui nous affecte de plein fouet, et surtout en raison de cette pression qui se dégage à ce moment-là. Chaque nouvelle histoire va en quelque sorte repartir de zéro et intégrer un nouveau personnage dans ses évènements, enrichissant ainsi le mystère qui tourne autour de Hinamizawa. On verra entre autres les différentes familles des protagonistes, leurs motivations et, dans chaque minihistoire, cette folie qui s’empare de certains héros. On a ainsi droit à une pléiade de personnages possédant chacun un caractère assez bien exploité et surtout un rôle à jouer dans ce village. Cela nécessite cependant de rester concentré et si possible de se rappeler chaque histoire pour essayer de comprendre comment fonctionne la population de Hinamizawa. Si l’idée concernant l’ambiance et la construction de la série est intéressante, il faut avouer que mes craintes pour la suite se faisaient sentir. En effet, quand on en a l’habitude, on perd un peu le goût des choses, et l’ennui dans certains cas peut gagner. C’est clairement le danger dans ce genre d’œuvre. Heureusement, on a affaire à un auteur particulièrement doué, puisqu’il sait nous réserver des surprises afin que cet ennui ne prenne pas. Je noterai surtout son idée génialissime, à l’avant-dernière histoire, de reprendre la deuxième, mais de nous la montrer à travers les yeux d’un autre personnage. Vous verrez, c’est certainement à ce stade que l’on voit clairement que l’auteur maîtrise son sujet et possède un grand talent d’écriture.

Un avertissement est tout de même à signaler car, comme je le disais précédemment, sur le plan du gore, il est clair qu’on ne lésine pas sur les scènes de torture. Certaines, très explicites, pourront peut être gêner les personnes un peu sensibles. Donc ces dernières devraient réfléchir avant de se plonger dans cet animé.

L’autre légère gêne concernant cette première saison se trouve dans l’explication des évènements. On a l’impression qu’il existe différents mondes parallèles, l’auteur ne donne pas vraiment d’explications à tout ça, nous laissant ainsi dans le flou. Il nous délivre quelques bribes de réponse, qui seront reprises dans la saison deux. Cette dernière aura pour but d’expliciter en détail les raisons de ces évènements tragiques qui semblent tourner en boucle. Par conséquent, cette deuxième saison est à voir juste après la première (histoire de ne pas oublier les petits détails disséminés dans cette dernière).

Avec ce côté sombre et cette ambiance très malsaine qu’elle possède, cette série crée une petite révolution dans le monde de l’animation. Difficile de trouver un animé qui fasse ressentir une telle pression au spectateur. Higurashi no naku koro ni fait donc parler de lui en raison de ce contraste entre le kawaii et le gore qui le caractérise si bien, mais aussi en raison de ce scénario prenant qui nous cache un mystère que l’on voudrait résoudre au plus vite tellement il finit par peser sur notre conscience. Il est d’ailleurs préférable de bien retenir que les multiples zones sombres ne seront complètement dissipées qu’au cours de la saison deux. Dans tous les cas, si vous souhaitez ressentir des sensations fortes, et surtout rentrer dans un univers mystérieux et unique en son genre, allez faire un tour dans le village de Hinamizawa, en faisant bien attention, car, là-bas, les démons se cachent toujours derrière un sourire.

-Syaoran-
Note de la rédaction
Cet animé peut contenir des scènes de cruauté, de torture ou d’horreur.

Bande annonce

Nous vous invitons à venir discuter de l'animé sur le forum !
Licencié par :

Editions Anima
Éditeur DVD
Manga Distribution
Distributeur DVD
[Gong]
Distributeur TV
Black Box
Éditeur Blu-ray
Éditeur DVD

Avis des visiteurs

graph

Notez cette série :
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Voir aussi
Higurashi no naku koro ni kai
Higurashi no Naku Koro ni Kaku: Outbreak
Higurashi no naku koro ni kira
Higurashi no Naku Koro Ni Rei
Références
http://www.oyashirosama.com/
Japon
Site officiel de "Higurashi no Naku Koro Ni"

Recherche Google : hinamizawa, le village maudit… higurashi no naku koro ni seventh expansion [ryukishi07] studio deen
Recherche Yahoo : hinamizawa, le village maudit… higurashi no naku koro ni seventh expansion [ryukishi07] studio deen

Staff
Episodes
Musique et voix de l'animé
Paroles
Japon
Hinamizawa, le village maudit… © 2006 Seventh Expansion [Ryukishi07] / Studio DEEN

Version 1.6 - Copyright © Association Animeka 2002-2017 - Termes d'utilisation.